mardi 29 janvier 2013

Ce qui ne sera bientot qu'un doux souvenir...

Ce matin j'ai eu pour la première fois la sensation que la fin est proche. J'y pense souvent, tous les jours à vrai dire, mais je repousse l'idée, celle de sevrer bébé.

L'aillement m'a fait découvrir & apprendre des tas de choses que j'ignorai, de lui, de moi. J'mettais dit si ça marche c'est cool, sinon pas grave. Aujourd'hui je suis déjà nostalgique de se contact si particulier, de la douceur de cet acte, du bien être quil s'en dégage pour lui pour moi. De l'apaisement qu'il a eu sur nous lors des multiples hospitalisations. Pourtant ça n'a pas été facile tous les jours, loin de là, entre les doutes, la fatigue & l'envie de "liberté, cela reste un moment privilégié qui n'existe entre lui & moi.

Je l'entend arriver tout sourire en chantant les yeux plein de bonheur dans les bras de papa.

Je le vois changer de regard en me voyant pour s'exiter comme un affamé, vite il faut téter.

Au creux de mon bras, dans notre lit, il se love contre moi & tête goulûment. Je le regarde s"activer, je sens sa peau de bébé, je l'écoute se régaler. Mon premier bonheur de la journée, la première tétée.

Puis, comme souvent, il s'arrête en faisant claquer sa petit langue, lève brusquement la tête les yeux plissés par la lumière pour m'offrir un magnifique sourire. Mon coeur s'envole...

Il attend que je lui réponde & me sourit encore plus fort avant de s'y replonger. J'y ai droit à chaque tétée, j'adore ça, ça me faire rire, ça m'émeut. J'y vois un petit garçon bien malicieux.

Ce matin j'ai pris conscience que la fin était proche, la crèche en février, le travail en mars sans pouvoir tirer mon lait. Je ne pourrais pas garder la tétée du matin, celle qui me plaît le plus. Pas la tétée du soir puisqu'elle n'existe déjà plus par manque de lait, elle ne sert que de réconfort pendant 3, 4 minutes si le sommeil ne lui vient pas.

Mon stock de lait congelé s'amenuise. La fin est proche j'ai beaucoup de mal à m'y faire. Je sais que tout se passera bien, mais un brin de tristesse m'envahit...alors je compte les bons côtés comme avoir tenu coûte que coûte malgré l'hôpital, les mises à jeun, la douleur d'un bébé qui d'un coup tête mal & s'ennerve de ne pas être bien, d'être allée jusqu'à 6 mois d'allaitement, d'y trouver mon plaisir, de voir le regard des autres plutôt positif, d'avoir été encouragée par les chirurgiens, pédiatres & équipes paramédicales, d'avoir pris mon temps, su trouver le bon rythme, l'apaiser si nécessaire au point d'y passer ma journée, d'oublier le regard des gens curieux...

J'ai du mal à définir pourquoi c'est si important pour moi, pourquoi est ce douloureux...pourtant ce n'est pas vraiment une fin mais plutôt la suite du chemin.

... et vous le sevrage, un moment de quiétude ? De stress ?
N'hésitez pas à me laisser un petit mot.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par MlleOr à 22:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Ce qui ne sera bientot qu'un doux souvenir...

    Je partage ce que tu ressens

    Bonjour,

    A mon tour maintenant de faire un petite visite sur ton blog que je trouve fort sympathique!

    D'après ce que j'ai pu lire tout n'a pas été rose depuis la naissance de ton fils. Je suis cependant heureuse d'apprendre qu'il n'a pas refait de séjour à l’hôpital depuis quelques semaines!! Vous êtes tous les trois très courageux je trouve!

    Merci pour ce joli article, je m'y retrouve totalement! Je reprends le travail dans un mois et je commence doucement à sevrer ma fille...c'est dur même très dur, mais je suis contente de l'avoir allaité jusqu'à ses 7 mois!

    Tu peux être fière de toi d'avoir tenu malgré les obstacles auxquels tu as été confronté, vous êtes tous les deux très méritants!

    C'est très dur de faire le deuil de l'allaitement, mais dis toi que pour ton petit bout c'est aussi une étape d'autonomisation et il vaut mieux s'y habituer, il y en aura tellement!!

    Courage!

    Posté par Miss J, mardi 5 février 2013 à 09:54
  • Merci ton si sympathique commentaire.
    Je suis rassurée de ne pas me sentir si seule dans cette étape de jeune maman...
    A bientôt !

    Posté par MlleOr, mardi 5 février 2013 à 21:20
  • Un si doux souvenir

    Et pour moi aussi l'allaitement ne fait plus parti que de ces merveilleux souvenirs de maman. J'ai tout simplement adoré cette période. A revivre absolument...
    J'ai fini l'allaitement par la tétée du matin et celle du soir auxquelles j'ai eu beaucoup de mal à me séparer. Aujourd'hui le sevrage est validé depuis fin décembre et je me suis consolée avec la diversification. Et depuis une quinzaine de jours, mon bébé m'offre de magnifiques câlins juste après le biberon du soir. Il vient caler sa tête entre mes seins (ou ce qu'il m'en reste!!!) pour sentir cette odeur rassurante avant de s'endormir. Je n'ai pas encore réussit par contre à faire partager ce moment à mon homme... Je le garde encore que pour moi, le temps que je me remette de cette séparation charnelle...

    Posté par bubble love, mardi 5 février 2013 à 23:39
Poster un commentaire