Voilà quelques jours que je me dis "il faudrait peut être faire un point sur l'apprentissage de la propreté de Choubidou".
Je décortiquais dans ma tête les phases par lesquelles il était passé, où il en était en ce moment et ce que nous réservaient les jours prochains.

Finalement, avant de pouvoir réellement m'y atteler, je me suis faite surprendre par mon petit garçon.

Il y a quelques jours, le voilà qu'il refuse la couche ! Un grand pas en avant. Mais avant de tout te dire, faisons quelques pas en arrière justement.

Il y a un peu près un an, en février 2014 alors que bbV avait tout juste 18 mois, je me posais la question du pot. En plus discussion avec moi même (une maman se pose toujours mille questions, c'est bien connu !), mon mari puis mon entourage aux avis bien controversés, j'ai décidé d'acheter un pot que je laisserai dans les wc en expliquant à mon petit chou l'utilité de ce dernier. Il a beaucoup joué avec, l'a baladé, a fait prendre le bain à ses doudous dedans, à tout de même réussi à faire son premier caca dedans mais sans grande conviction non plus. Je ne voulais pas en faire une fixation... le temps est notre allié !

Un jour, il a réclamé à aller sur les wc et là... tout à commencé. Ni une ni deux, je n'ai pas perdu de temps et suis allée lui acheter un réducteur de siège pour qu'il se sente sécurisé et bien installé, ce que je vous raconte ici, plus en détails. 

Nous voilà à plus de 9 mois d'utilisation du réducteur dje siège pour les selles tout en gardant la couche H24 puisqu'il n'était pas continent au niveau urinaire et faisait tout de même des selles régulièrement dans la couche. 

DSC_0542

Depuis plusieurs semaines il nous testait avec des "pas couche aujourd'hui !!" suivi de sa part d'un "non, coucheeeee" avec un large sourire comme pour voir notre réponse. Nous avons toujours fait mine de rien, sans en faire une obsession, en lui disant tout simplement qu'il avait le droit de mettre des couches et que quand il serait prêt, il n'avait qu'à nous le dire. Il y a eu des levées de sieste avec des couches sèches, de longs moments sans aucune urines pendant des activités, des sorties etc.

Et puis un beau matin, il y a 4 jours, il s'est réveillé avec une couche sèche (changé à 23h, levé à 8h) ce qui m'a surprise. Au premier change, il m'a dit "non pas couche, je veux une culotte". Pas d'excitation apparente de ma part, hop je m'excécute, mais envoie un message plein d'espoir à son papa. La journée fut un peu... mouillée ! Moi je me sentais un peu prise au dépourvu ! Comment gérer, que faire, à quel moment. Par chance c'est tombé sur mon jour de repos, j'ai donc pu m'occuper de tout cela plus tranquillement. Malgré tout, je n'ai pas osé sortir le matin et pour cause, 4 slips mouillés, il faisait un peu dedans avant de m'alerter de son envie. L'après midi, pas le choix il a fallu sortir. Un passage aux wc avant et roule ma poule. 45 mn plus tard, Monsieur Picard a vu son sol se réchauffer. 

Le lendemain Choubidou a insisté pour porter une couche à la crèche. Pas de nouveauté. Ce weekend, il a demandé à abandonner la couche en dehors des siestes / nuits. Samedi tout s'est très bien passé à condition de lui proposer les toilettes toutes les 30 mn. Il faut dire aussi que nous avons un GROS buveur à la maison. Dimanche, amélioration puisqu'il a, à deux reprises, demandé à se soulager.

Il n'y a pas eu d'évenement particulier autour de la propreté. Pas de lecture à thème non plus. Il possède un ou deux livres sur ce sujet, mais qui parle surtout de la découverte du pot. Nous lui avions parlé du bénéfice de ne plus porter de couche (notamment l'absence d'un siège très abimé) et qu'il pourrait aller à l'école à la rentrée prochaine ce à quoi il répondait toujours "Encore couche. A l'école plus de couche, une au dodo seulement". Tu l'auras compris, il avait bien saisi l'affaire. De notre côté, pas d'inquiétude avant la rentrée de septembre avec plus de 5 mois devant nous. Et en 5 mois, à leur âge, il s'en passe des choses !

Nous voilà donc dans une autre phase, celle de la propreté quasi acquise. Un enfant qui apprend à reconnaitre le moment où il doit aller se soulager, des parents qui veillent à ni trop ni pas assez proposer les toilettes. Une maman qui (et là, non ne riez pas !) apprend à tenir le zizi de son fils et éviter le pipi sur le mur, un enfant qui voudrait bien ne plus du tout porter de couche mais qui semble avoir peur de ne pas assurer à la crèche et qui ne pourra pour l'instant pas être au sec la nuit.

J'ai été bien bavarde, mais j'espère que ce post aura le mérite de te livrer avec simplicité la mise en place de la propreté chez notre enfant de 30 mois sans s'en faire une montagne et sans te faire croire qu'il y a une recette miracle. D'ailleurs s'il doit y en avoir une, je pense que ce serait juste de laisser son enfant "choisir" son bon moment, tout en l'accompagnant le plus sereinnement possible.

Et chez toi, comment ça se passe la propreté ?